transition professionnelle

Se réinventer professionnellement : Conseils pour une transition réussie

Après des années dans la même branche, vous vous rendez compte que vous n’êtes plus heureux dans votre domaine d’activité ? Une reconversion professionnelle s’impose. Mais, cela ne s’improvise pas. Il en va de votre carrière et de votre avenir financier. Donc, voici quelques conseils pour vous assurer davantage de sécurité.

Faites-vous conseiller pour une meilleure transition professionnelle

Une transition professionnelle réussie passe entre les mains d’experts en la matière. Vous devez en amont savoir :

·         Quels sont vos nouveaux objectifs de vie ?

·         Quelles sont vos compétences et vos qualités ? Sont-elles adaptées à la nouvelle carrière que vous souhaitez exercer ?

·         Est-ce que votre choix touche un marché porteur ? Pour limiter les risques de votre transition professionnelle.

·         Comment pouvez-vous faire face à la concurrence ? Avez-vous besoin de nouvelles formations ? De nouveaux certificats ? Etc.

Bref, faites un bilan professionnel sur mesure. Vous aurez une meilleure vision de votre dossier. Et, vous agirez de la bonne manière afin de vous garantir plus de chances de réussite.

Formez-vous pour un profil plus intéressant

À chacun sa reconversion professionnelle. Il y a celles et ceux qui souhaitent se lancer à leur compte. Et, il y a celles et ceux qui veulent tout de même travailler dans un bureau, tout en changeant de secteur d’activité. Dans les deux cas, une formation sera de mise.

Il s’agit avant tout de rafraîchir vos connaissances. Mais, en plus, vous allez en apprendre un peu plus sur les nouvelles normes et réglementations en vigueur dans le domaine qui vous intéresse. Vous augmentez ainsi vos chances de réussite.

A lire également : Les principales missions d’un manager de transition

Préférez les formations avec certificat. C’est le genre de preuve qui plaît aux recruteurs et aux clients. Il n’y a rien de tel pour annoncer que vous avez les compétences pour le poste ou le job annoncé.

Encore une fois, les professionnels de la transition professionnelle vous accompagneront lors de cette étape. Ils vous conseilleront les meilleurs centres. De quoi booster votre dossier.

Profiter du « dispositif démissionnaire »

·         Vous avez un CDI ?

·         Vous avez déjà effectué 5 années de service au sein de l’entreprise dans laquelle vous travaillez ? Donc, 1 300 jours de travail au cours des 60 derniers mois précédant le jour de la démission ?

Le dispositif démissionnaire est le filet de sécurité qu’il vous faut. Il est applicable depuis novembre 2019. Et, il permet à celles et ceux en quête d’une transition professionnelle de combiner leur formation et leur contrat en CDI. Ils conservent ainsi leur salaire. Le tout sera inscrit dans un délai de reconversion fixée à l’avance. Après quoi, la démission au sein de l’entreprise sera effective.

C’est la solution idéale si vous comptez vous lancer à votre compte : créer une société ou reprendre celle de la famille. Soyez complètement transparent avec votre employeur. Et, faites-en la demande. Selon la loi, votre patron ne peut vous refuser la mise en application de ce dispositif.

Un sage a dit un jour « faites un travail que vous aimez et vous n’aurez pas à travailler un seul jour de votre vie ». La transition professionnelle est la meilleure solution pour ce faire. Il n’est pas trop tard pour changer de branche. Et, vous avez toutes les cartes en main pour réussir.

A lire également : Le management de transition dans le cadre d’une réorganisation d’entreprise