professionnelle-reconversion

Reconversion professionnelle : pourquoi devenir formateur ?

Vous avez été licencié ou vous souhaitez changer d’orientation professionnelle, peut-être même que vous envisagez de vous reconvertir ? Vous vous demandez ce qu’il est possible de faire et les avantages de chacune des professions ? Si c’est le cas, cet article est fait pour vous !

Pourquoi devenir formateur ?

Parce que c’est un métier riche, varié, et qui permet de faire un très bon salaire si vous sélectionnez bien le domaine où vous allez enseigner.

Les missions d’un formateur sont variées : il peut intervenir dans un magasin pour former des vendeurs, ou dans une entreprise pour former les managers. Il peut aussi organiser des formations dans des établissements scolaires ou des associations. Il faut avoir une bonne culture générale, un sens de l’écoute, de la pédagogie et être capable d’organiser son travail.

Les formations sont diversifiées : de dix jours pour les vendeurs à plusieurs mois pour les managers, en passant par une journée, une semaine ou un mois. On peut être formateur indépendant ou salarié, travailler en intérim ou en CDD, et avoir des contrats à durée déterminée (CDD) ou indéterminée (CDI). Il existe aussi l’AFEST, un acronyme qui signifie Action de Formation en Situation de Travail. Cette activité demande un intervenant spécialisé, c’est l’objectif des formations de formateur AFEST que nous vous invitons à découvrir.

Le métier est très en demande : les entreprises recherchent des formateurs, les associations aussi, et les établissements scolaires aussi, avec de plus en plus de difficultés à trouver des personnes qualifiées pour assurer leur mission de formation.

La rémunération peut être très variable en fonction des contrats que vous pouvez éventuellement avoir, et du type d’entreprises avec qui vous allez travailler.

Les débouchés sont nombreux : le métier de formateur est utile dans tous les secteurs d’activités. Il y a beaucoup de contrats à prévoir par an, et même la crise n’a pas vraiment impacté ce secteur.

A lire également : Devenir un formateur professionnel accompli : Vendre ses compétences et choisir les clients appropriés

formateur AFEST

Comment devenir formateur ?

Pour une reconversion réussie, il est important de bien préparer ce changement et de suivre les étapes pour devenir formateur.

Se former pour devenir formateur

Devenir formateur, cela ne s’improvise pas. Il est important d’avoir les compétences et les connaissances pour être formateur. Pour cela il est conseillé de suivre une formation de formateur. Elle leur permettra de développer leurs compétences et connaissances dans le domaine de la formation professionnelle. Il existe différents types de formations :

Des formations diplômantes, qui existent en gestion de la formation, en conduite de projet, en animation d’ateliers, en ingénierie pédagogique… Des formations non diplômantes, qui se déroulent pendant quelques jours au maximum. Ces formations peuvent s’organiser à temps partiel et être suivies par des stagiaires à temps complet. Les stagiaires peuvent être, par exemple, des enseignants, des agents de maîtrise ou agents d’encadrement ou encore des salariés d’une entreprise.

Ces formations permettent d’acquérir les compétences et connaissances nécessaires pour être formateur. Elles permettent aussi de se familiariser avec le métier de formateur.

L’étude du marché de l’emploi

Le marché de l’emploi est en constante évolution. Ainsi, étudier le marché de l’emploi pour devenir formateur nous permet d’avoir une bonne vision de l’emploi et des possibilités offertes.

Informations sur les entreprises

Les entreprises sont différentes entre elles : certaines sont plus petites, d’autres plus grandes, toutes ont une culture différente. Pour se rapprocher de ces entreprises, il est important d’apprendre les particularités qui caractérisent chacune d’entre elles.

L’étude de l’organisation

L’organisation est un élément important dans la réussite professionnelle. Ainsi, la connaissance de l’organisation dans laquelle on souhaite travailler s’avère être très utile.