Focus sur la profession de charpentier

Focus sur la profession de charpentier

Le charpentier est un acteur du secteur du BTP qui s’occupe de la réalisation et de l’installation de la charpente et de l’ossature générale du toit d’un bâtiment. Depuis la révolution, cette profession qui s’exerçait uniquement sur du bois travaille désormais sur d’autres matériaux tels que les métaux. On parle alors de la charpenterie métallique. Ce secteur est porteur, car la demande sur le marché est toujours présente. Comment devenir charpentier ? Nous vous proposons un tour d’horizon sur ce métier porteur d’opportunités.

Quelles sont les missions du charpentier ?

Le charpentier est un acteur indispensable aux travaux dans le secteur du bâtiment au même titre que le maçon. Son rôle est de mettre en place les éléments qui assurent la structure et le soutien du bâtiment. Ses réalisations font partie du gros œuvre, car il fabrique et pose la charpente, cette structure qui sert de support au toit. Il intervient juste avant la couverture de la maison ou du bâtiment. L’étape suivante est assurée par un maître-couvreur.

Cependant, le charpentier peut aussi s’occuper de cette opération, car les deux professions sont très proches. D’ailleurs, on parle souvent de charpentier couvreur pour désigner un professionnel qui se charge de l’installation de la charpente et de la couverture. Le charpentier peut être un salarié d’une entreprise de construction ou être à son propre compte. Quel que soit son statut, son travail consiste à :

  • étudier les plans des architectes,
  • tracer les formes de la charpente en taille réelle,
  • choisir le bois qui servira à la fabrication de la structure,
  • tailler et découper le bois à l’aide des équipements adaptés afin d’obtenir un résultat net et soigné,
  • transporter les éléments de la charpente sur le chantier,
  • procéder à l’assemblage des diverses parties de la charpente et la fixer.

Le métier de charpentier permet de travailler dans des environnements variés. Dans le cadre de son travail, le professionnel intervient en effet sur divers types de chantiers. Cet artisan laisse libre cours à sa créativité et à son imagination. Puisqu’ils font un travail manuel, les charpentiers ont sans cesse recours à leurs capacités créatives. Par ailleurs, les opportunités d’emploi dans le secteur sont nombreuses. Le domaine manque d’ouvriers spécialisés et qualifiés. Décider de devenir charpentier promet ainsi des opportunités de travail ainsi que de belles perspectives. Pour découvrir tout ce qu’il faut savoir sur les charpentiers, n’hésitez pas à vous rendre sur une plateforme répertoriant les meilleurs artisans et entreprises de charpente en France.

A lire également : Adiserve : le spécialiste de la vaisselle jetable et écologique

charpentier, entreprise de charpente

Les formations pour devenir charpentier

Vous vous intéressez à la profession de charpentier ? Vous devrez alors suivre des formations afin d’acquérir les compétences nécessaires dans ce domaine. Il est important de garder à l’esprit que ce métier n’exige pas un niveau d’étude élevé. Par contre, si vous voulez exceller dans ce domaine, vous devez acquérir une expérience professionnelle de qualité en passant au moins le CAP. En effet, il est possible de faire un CAP charpentier bois ou CAP constructeur bois. Cette formation se fait sur 2 ans à partir de la fin du collège. Vous pouvez suivre cette formation à plein temps ou en apprentissage.

Après avoir obtenu votre CAP, vous pouvez décider de poursuivre la formation pour devenir technicien. Ensuite, vous pouvez décider de passer le brevet professionnel charpentier. Il est question d’une formation en alternance qui s’étend sur 2 ans. Elle est le plus souvent réalisée en complément du CAP et permet à l’apprenti charpentier d’acquérir les compétences ainsi que le savoir-faire technique nécessaires pour devenir un bon artisan. Le CAP professionnel technicien constructeur bois s’effectue sur 2 ans si l’étudiant est déjà titulaire d’un CAP ou sur 3 ans si ce n’est pas le cas.

À l’instar du brevet, cette formation se déroule en alternance. Concrètement, vous suivrez des cours théoriques et appliquerez les notions apprises en entreprise. Après ces diverses formations, le charpentier peut directement exercer son métier ou bien continuer les études pour obtenir le BTS et la licence professionnelle en charpenterie. Vous pouvez alors faire un BTS systèmes constructif bois et habitat ou un BTS développement et réalisation bois. Cette formation vous permettra de vous spécialiser dans un domaine et d’aspirer à des postes avec de plus grandes responsabilités. Notez qu’il est aussi possible d’avoir une licence professionnelle métiers de bois.

trouver meilleur charpentier

Quelles sont les qualités d’un bon charpentier ?

Pour être un bon charpentier, certaines compétences techniques sont requises. L’artisan doit ainsi être en mesure de :

A lire également : Innovation au service des pompiers : Focus sur les tenues proposées par Rhinodefense

  • lire et interpréter les plans des architectes avec une grande précision,
  • réaliser le tracé de ses futures réalisations en exploitant ses connaissances mathématiques et géométriques,
  • maîtriser les logiciels de conception,
  • conduire des engins de levage automatisés ou mécanisés,
  • identifier les divers types de bois et connaître leurs caractéristiques pour savoir quel bois utiliser en fonction du projet qui lui est confié,
  • maîtriser les méthodes de charpente industrielles et traditionnelles,
  • maîtriser les règles et les consignes de sécurité sur un chantier.

Hormis les compétences techniques qu’il doit posséder, le charpentier doit présenter certaines qualités. Ce professionnel doit être disponible et être disposé à travailler en plein air. Il doit aimer le travail manuel et avoir le goût du détail. Puisqu’il travaille en hauteur, il doit être en bonne forme physique, avoir le sens de l’équilibre et ne pas être sujet au vertige. Être doté d’un bon esprit d’équipe et d’un sens de la rigueur pointu sont des qualités qui permettent au charpentier de se démarquer sur le marché.

Combien gagne un artisan charpentier ?

S’il est toujours apprenti, le salaire du charpentier se base sur un pourcentage du SMIC, soit 1 678,95 euros bruts mensuels et varie selon l’âge et l’année de formation. Cette rémunération est déterminée par la convention collective du bâtiment et est la même pour tous les apprentis de ce secteur. Un charpentier débutant perçoit un salaire correspondant au SMIC dans le secteur du BTP. Cette rémunération n’est pas fixe et peut évoluer en fonction de l’ancienneté et de l’expérience de l’artisan. En fonction de son expérience, cet artisan peut gagner jusqu’à 2100 euros net mensuels. Là encore, sa rémunération peut considérablement augmenter au fur et à mesure qu’il évolue dans le domaine.

A lire également : Pourquoi choisir un parapluie français ?