Ta11RWfBtwDgum2BzOjB

CFAO : quels sont les matériaux utilisés ?

La technologie CFAO (conception et fabrication assistées par ordinateur) est devenue un indispensable dans le domaine de la dentisterie. Elle accompagne dentistes et laboratoires dentaires dans la restauration et l’élaboration des implants, facettes, couronnes et bridges de meilleure qualité pour les patients. Divers matériaux sont utilisés en CFAO pour la fabrication des prothèses dentaires sur mesure.

CFAO : choisissez le métal

Déjà utilisé en dentisterie traditionnelle, le métal est également un matériau auquel ont recours les dentistes en CFAO. La forme souhaitée peut être obtenue en usine à partir de blocs, de disques ou grâce au laser. Les sites comme www.owandy.fr proposent le matériel nécessaire pour obtenir une prothèse métallique sur mesure. Le plus souvent, la technologie CFAO utilise le titane et le cobalt-chrome (Cocr) comme métaux. Les métaux précieux et semi-précieux peuvent également intervenir en CFAO. Toutefois, ils sont très peu utilisés en raison de leur coût élevé.

Le titane

Le titane peut se laisser travailler, c’est-à-dire allongé et étiré sans se rompre. Il dispose d’un excellent niveau de résistance mécanique et se retrouve être compatible avec les structures osseuses. Cet alliage dispose en effet d’un module élastique bas (proche des tissus osseux), une robustesse face à la corrosion et une absence d’éléments toxiques. Le titane constitue une alternative à la céramique.

Le Cobalt-chrome

Alliage métallique ayant une résistance élevée, le cocr est un matériau toléré par l’organisme donc biocompatible. Grâce à son adhérence, il permet un meilleur confort. La pièce prothétique obtenue par microfusion (frittage laser) présente moins de friction et un meilleur ajustage contrairement à la forme usinée.

CFAO matériaux

La céramique

En matière de restauration, la céramique est le matériau le plus plébiscité, car elle répond aux besoins esthétiques et biocompatibles. Vous retrouverez les céramiques plus esthétiques que sont les feldspathiques et vitrocéramiques. Il existe également les céramiques de types structurales (céramiques infiltrées de verre et les céramiques polycristallines).

A lire également : Quels sont les matériaux les plus utilisés en tôlerie industrielle ?

Céramique feldspathique

La céramique feldspathique est le plus souvent utilisée dans le cadre des inlays, onlays, couronnes unitaires, facettes ou chips dentaires. Vous la retrouverez sous forme de blocs composés de poudre d’oxydes, de fondants et de pigments colorés frittés. Elle peut être renforcée par de l’albite ou de la leucite. Ces qualités esthétiques permettent une reconstitution proche de la dent naturelle. Toutefois, un maquillage est indispensable pour un bon résultat. De même un collage est nécessaire en raison de la faiblesse de sa résistance mécanique.

Vitrocéramique

Les vitrocéramiques sont constituées de différents oxydes, d’opacifiant, de silice, d’alumine et de colorants. Elles sont utilisées dans le cadre des couronnes sans infrastructures, des facettes, des inlays et onlays. En général, on retrouve des vitrocéramiques de leucite qui disposent d’une bonne résistance mécanique. On retrouve également les vitrocéramiques enrichies au disilicate de lithium qui sont plus flexibles et proposées dans une variété de translucidité et d’opacité.

Céramique infiltrée

La céramique infiltrée intervient dans la réalisation d’infrastructures de couronnes unitaires postérieures, antérieures pulpées ou de petits bridges. Elle est obtenue après un traitement thermique de la structure infiltrée par du verre. La céramique infiltrée se décline en trois types :

  • in ceram ziconia qui combine zircone et alumine,
  • in ceram alumina obtenue grâce à l’alumine,
  • in ceram spinell qui allie magnésium et alumine.

Céramique polycristalline

Disposant de propriétés mécaniques excellentes, elle se décline en alumine pure utilisée ou en zircone pure ou oxyde de zirconium. L’alumine pure est conseillée pour les infrastructures unitaires antérieures ou postérieures et petits bridges. En raison de sa fragilité, elle n’est pas recommandée pour les armatures de bridges. La zircone pure, quant à elle, est uniquement utilisée en céramique esthétique. Elle se fissure en effet au cours du refroidissement. C’est pourquoi pour stabiliser et solidifier la structure, on ajoute un additif.

A lire également : Les ingénieurs en matériaux : qui sont-ils et que font-ils ?

La résine

La résine est un matériau très facile à usiner et très prisé pour la fabrication de provisoire. On l’utilise dans de nombreux cas pour l’élaboration de couronnes unitaires, de bridges, facettes, inlays et onlays. Elle se révèle très utile dans le cas de traitements avant une restauration définitive. Avec les résines polymères renforcées en fibre de verre, vous obtenez une plus grande résistance mécanique.

Les matériaux hybrides en CFAO

Ces matériaux sont nés de la nécessité de trouver un matériau mieux usinable, esthétique, plus résistant à la fracture et à l’usure. Il s’agit notamment des céramiques hybrides ou composites hybrides. Ces dernières sont supposées combiner les qualités du composite (usinage, réparation plus facile) et celles de la céramique (esthétique, résistance mécanique et chimique). La CFAO assure donc une meilleure conception et adaptation des prothèses en dentisterie. Selon le cas et le matériau choisi, vous pourrez bénéficier de plus de confort et de durabilité et donc d’un meilleur traitement.