Gklha7yfoxflblobcjcc

L’éco responsabilité, un business en plein essor

Tout le monde s’y met. L’éco responsable est la nouvelle tendance. Mais plus que cela, c’est une tendance qui fait du bien à la planète. Tous les acteurs font un geste pour être éco friendly. Un business en plein essor qui devient un petit champ de bataille.

Le e-commerce éco responsable

On n’y pense pas toujours, mais le monde de l’e-commerce est tout aussi responsable de la dégradation de l’environnement que tous les autres secteurs. Les sites e-commerce peuvent devenir éco responsable de plusieurs manières :

Vendre des produits écologiques

Malheureusement, tous les produits ne sont pas encore écologiques. Mais pour ceux qui sont dans un secteur avancé, vous pouvez ne vendre que des produits écologiques. Par exemple, des vêtements en fibre de bambou, des couches recyclables, des emballages biodégradables, des boissons chaudes dans des gobelets en carton, des serviettes de bain en coton bio, des shampoings à base d’amidon de maïs, ainsi de suite.

A lire également : Le marché du CBD : de belles opportunités business contrecarrées par le flou juridique

Utiliser des emballages biodégradables

Pour le packaging de vos livraisons en tant que site e-commerce, choisissez des cartons biodégradables. Une contenance dont les prix sont discount chez les gros fournisseurs. Vous n’aurez donc aucun mal à en trouver à petit prix. Utilisez un emballage alimentaire compostable. Ça vous aidera à réduire l’empreinte environnementale et ça aidera aussi vos clients à être plus responsables. Le but est de limiter l’emballage à usage unique.

Choisir une livraison non polluante

L’idéal serait une livraison à vélo, mais des alternatives comme des automobiles électriques seraient déjà bien. Cependant, pour limiter quand même le nombre de livraisons, une des solutions est d’utiliser les points relais. Cela implique une seule livraison pour tout un quartier au lieu de faire une livraison par foyer. Ajoutez à tout cela aussi la limite dans l’utilisation des serveurs de vos sites.

 

Le marché des packagings écolos

C’est sans doute le marché qui a connu le plus d’évolution, surtout pendant le confinement. On retrouve la vaisselle biodégradable comme les assiettes, les bols, les verres, les pailles, les plateaux repas, les verrines, les nappes, les couverts jetables, les flûtes à champagne, les gobelets, ainsi de suite. Pour ces produits, vous avez une large gamme de matières premières au choix : en carton, en bagasse, en PLA, en bambou, etc.

A lire également : L’importance du contrôle qualité en entreprise

Les restaurants, les bars, les épiceries, les boutiques et les vendeurs en tout genre sont les consommateurs de ces packagings. Le but est que le client final, c’est-à-dire l’acheteur final, n’ait pas à se soucier de comment il va faire avec la boîte de repas par exemple. Une vaisselle biodégradable et d’autres packagings du genre sont donc LA solution idéale.

 

L’éco responsabilité et ses angles

 

Les labels écologiques

L’écolabel est devenu la référence pour les entreprises, mais aussi pour les consommateurs. Lorsqu’un produit est classé label écologique, cela veut dire dans les grandes lignes que c’est bien. La croissance verte oblige les producteurs et les fabricants à labéliser leurs produits. Mais encore faut-il savoir ce que veulent dire les labels parce qu’il y en a beaucoup. Quoi qu’il en soit, ces labels sont révisés régulièrement pour que les produits en vente soient conformes à l’environnement et à l’utilisation verte.

A lire également : Découvrez l’épicerie fine Comtesse du Barry

 

Le marché « près de chez moi »

C’est la tendance qui a connu un boom dernièrement. Le fait de ne pas pouvoir aller faire les courses au-delà d’une certaine distance a obligé les consommateurs à acheter local. Pour l’anniversaire ou le baptême, les réceptions se passent près de chez soi. Même cas pour les achats en supermarché ou auprès des producteurs locaux. 

 

Qu’en pensent les consommateurs ?

Le compostage domestique, tout ce qui est vaisselle jetable et vaisselle biodégradable, mais aussi tout ce qui est compostable et donc fabriqué à base de canne à sucre, de palmier, de bois biodégradables et autres intéressent beaucoup les consommateurs. Pour la vente à emporter, ils exigent désormais des emballages écolos, même le saladier, l’assiette jetable ou le chemin de table.

Pour les produits de tous les jours comme ceux pour l’hygiène et l’entretien de la maison, les consommateurs ne jurent que par les produits écologiques, biologiques et labélisés. 

A lire également : Comment se spécialiser dans le marketing du luxe ?

 

L’envers du décor

Toutes les choses ont au moins deux faces. Et l’éco responsabilité ne fait pas exception. Pour les professionnels, c’est une aubaine, mais c’est aussi un inconvénient, car tout cela a un prix et ce n’est pas donné à tout le monde de se faire labéliser ou de ne vendre que des produits bios et écolos. Pour les consommateurs, même chose. Tout le monde ne peut acheter du bio, même à des prix dégressifs. Le plus inquiétant est la course effrénée des grandes marques dans cette compétition et qui ont d’un autre côté un impact négatif à cause de la surconsommation, même en produits éco responsables.