Industrie pharmaceutique : comment retirer efficacement les contaminants ?

Initialement conçu pour l’industrie aéronautique et l’aérospatial, le nettoyage cryogénique est devenu plus accessible. De nos jours, ses applications sont nombreuses et cette technologie est devenue la solution la plus utilisée pour l’entretien et le nettoyage dans le secteur industriel. Rentable car économique, le nettoyage cryogénique est également écoresponsable. L’industrie pharmaceutique fait partie de ses domaines de prédilection.

Qu’est-ce que le nettoyage cryogénique ?

Le nettoyage cryogénique est un procédé de décontamination à très basse température basé sur l’utilisation de CO2 solide, appelé aussi carboglace ou glace carbonique. Il est surtout utilisé dans l’industrie pharmaceutique, l’industrie agroalimentaire, en métallurgie et dans l’électronique. En France, les entreprises spécialisées en nettoyage par cryogénie sont de plus en plus nombreuses. On retrouve également des équipements et des accessoires de nettoyage par projection de glace carbonique de fabrication française, à l’instar de Cryoblaster, marque déposée depuis 2011 en France et depuis 2018 en Europe.

nettoyage cryogénique

Nettoyage cryogénique, comment ça marche ?

Grâce à un flux d’air comprimé, des pellets de glace carbonique sont projetés sur la surface à décontaminer à une température avoisinant les -78°C. L’appareil de cryogénisation utilise le CO2 de l’air ambiant. Trois réactions se produisent en même temps : l’effet thermique, l’effet cinétique et l’effet physique.

Après la projection cryogénique, les saletés et les contaminants sont alors refroidis intensément et brusquement. Lorsque la glace carbonique entre en contact avec la surface à nettoyer, un choc thermique se produit. La couche qui retient les particules ayant stagné à la surface se fissure et se détache de cette dernière. C’est l’effet thermique. Lorsqu’il y a impact entre la glace carbonique et les contaminants, ces derniers sont fragilisés. C’est l’effet cinétique.

Portée à température normale (vers 20°C), la glace carbonique passe directement d’un état solide à un état gazeux, sans passer par l’état liquide. Elle rejoint alors le CO2 de l’atmosphère en abandonnant dans la nature les contaminants. C’est « la sublimation » ou l’effet physique.

A lire également : Comment se faire livrer de la glace pilée ou glace carbonique à Paris ?

Le nettoyage par cryogénie dans l’industrie pharmaceutique

Dans l’industrie pharmaceutique, la décontamination par cryogénie est utilisée pour réaliser trois types de nettoyage.

Tout d’abord, la technique sert à nettoyer ponctuellement et à remettre en l’état les équipements les plus difficiles d’entretien.

Elle permet aussi de nettoyer efficacement les moules d’injections à chaud. Pour cela, la glace carbonique est projetée à -80°C sur les moules afin de piéger les résidus. La couche éclate puis se décolle pour décontaminer le moule. L’évent de la moule est alors optimisé.

Cette technique de nettoyage est également utilisée pour les moules de formage des pilules et des gélules afin de répondre aux exigences du milieu.

Les avantages du nettoyage cryogénique dans l’industrie pharmaceutique

Dans le domaine pharmaceutique, le nettoyage cryogénique offre de nombreux avantages.

Pas de gaspillage d’eau

Le nettoyage par cryogénie n’utilise pas d’eau, ce qui évite le gaspillage. Cela permet aussi de l’utiliser sur toutes les installations électriques. L’absence d’eau évite également le développement microbien et la corrosion.

Zéro déchet

Le CO2 étant un gaz inerte, aucun composant chimique n’est utilisé pendant le nettoyage par glace sèche. Cette technique ne génère donc aucun déchet, contrairement aux nettoyages utilisant un solvant.

Aucune émission de carbone

Utilisant une ressource naturelle renouvelable et non toxique, le nettoyage cryogénique est donc totalement écologique.

Aucune incidence sur la productivité

Nul besoin d’arrêter momentanément les lignes de production pharmaceutiques pour réaliser l’entretien des installations. Le nettoyage se fait rapidement, sur place, sans démontage et sans protection spécifique des appareils concernés.

L’intégrité des pièces

Contrairement aux lavages à l’eau, le nettoyage cryogénique n’agresse pas le matériel ou la surface de base. Le nettoyage cryogénique est également réglable. Sur les surfaces plus délicates, il peut être ajusté de sorte que le process soit doux et non abrasif, ce qui préserve l’intégrité du support. Cela est possible en réglant la pression, le volume d’air et la quantité de glace de la machine de nettoyage cryogénique.

A lire également : Fabrication de glace : comment se procurer le matériel adéquat ?

Une pratique économique

Selon les spécialistes, recourir à la projection par glace carbonique est 70% plus économique que le nettoyage classique.

Conseils d’utilisation des appareils de nettoyage cryogéniques

Les appareils de nettoyage cryogéniques sont très efficaces, mais pour plus de confort pendant l’usage, il faut appliquer deux précautions.

Utilisez des protections auditives

Les appareils dégagent généralement un bruit variant entre 75 et 100 dB. Les protections auditives sont un bon moyen de réduire ces bruits (jusqu’à 25 dB).

Protégez les zones sensibles

Les appareils cryogéniques génèrent également des aérosols. Utiliser des sas de confinements est un bon moyen d’éviter la prolifération de ces particules en suspension.