Adobestock 14919081 jpeg

Les Créances Publiques en France : comment ça fonctionne ?

Les créances publiques en France sont un sujet d’importance majeure pour l’économie du pays, un site y est même consacré : https://www.creances-publiques.fr. Les créances publiques sont des dettes que l’État français doit rembourser à ses créanciers, tels que les banques, les investisseurs, les fonds de pension, etc. Ces créances peuvent prendre différentes formes, comme les emprunts d’État, les bons du Trésor, les obligations, les prêts, etc. Les créances publiques ont un impact significatif sur l’économie française, notamment sur la stabilité financière du pays, sa capacité à investir dans des projets d’infrastructure et à maintenir un niveau de service public de qualité. Dans cet article, nous allons examiner de plus près les différentes formes de créances publiques en France, ainsi que leur impact sur l’économie du pays.

Que comprendre des créances publiques ?

Les créances publiques sont des dettes que l’État français doit rembourser à ses créanciers. Ces créances peuvent prendre différentes formes, telles que les emprunts d’État, les bons du Trésor, les obligations et les prêts. Le recouvrement des créances publiques est assuré par des organismes tels que la Direction Générale des Finances Publiques (DGFiP), qui a pour mission de collecter les impôts et les taxes, mais aussi de recouvrer les dettes de l’État. En cas de non-paiement, la DGFiP peut procéder à des mesures de recouvrement forcées, telles que la saisie de biens ou le blocage des comptes bancaires. Le paiement des créances publiques est une priorité pour l’État français, car il est crucial pour assurer la stabilité financière du pays et maintenir sa crédibilité auprès des investisseurs et des marchés financiers.

A lire également : Entreprises : coup d’œil sur le recouvrement amiable des créances

creances-publiques.fr

Les procédures de recouvrement des créances publiques

Le recouvrement des créances publiques peut s’opérer se différentes manières, que nous vous proposons de découvrir ici.

La procédure de recouvrement par huissier

La procédure de recouvrement par huissier est une mesure de recouvrement forcée qui peut être utilisée pour récupérer des créances impayées. Cette procédure est mise en place lorsque les démarches amiables, telles que les relances et les mises en demeure, n’ont pas abouti. L’huissier de justice est alors chargé de récupérer la somme due en effectuant des saisies sur les biens du débiteur, comme des meubles, des véhicules, des comptes bancaires ou des salaires. 

Cette procédure peut être coûteuse pour le débiteur, qui doit supporter les frais liés à l’intervention de l’huissier et aux saisies effectuées. Le recouvrement par huissier est donc une mesure dissuasive qui incite le débiteur à régler sa dette afin d’éviter des frais supplémentaires et des pertes de biens.

Le titre exécutoire 

Le titre exécutoire est un document officiel qui permet de mettre en place des mesures de recouvrement forcé en cas de non-paiement d’une créance. Il peut être délivré par un juge, une autorité administrative ou un acte notarié.

Les délais de paiement et de saisie

En France, les délais de paiement des créances publiques sont fixés par la loi. En cas de non-paiement, les créanciers disposent de délais légaux pour procéder à des mesures de recouvrement, comme la saisie de biens. Ces délais peuvent varier en fonction du type de créance et des procédures en cours.

A lire également : Qu’est-ce que le recouvrement amiable ?

La compensation des créances publiques

La compensation des créances publiques est une pratique qui permet de régler des dettes en utilisant des créances réciproques. Ainsi, une dette de l’État envers un créancier peut être compensée avec une créance que ce dernier détient envers l’État. Cette pratique est encadrée par la loi et doit respecter certaines conditions.

Les procédures civiles de recouvrement de créances publiques

Les procédures civiles de recouvrement de créances publiques sont mises en place pour récupérer les dettes impayées auprès des particuliers ou des entreprises. Ces procédures peuvent être engagées lorsque les démarches amiables n’ont pas abouti. Elles peuvent prendre différentes formes, comme la saisie des biens, des salaires ou des comptes bancaires, ou encore la mise en place d’un plan de remboursement

Les procédures de recouvrement peuvent être longues et complexes, et peuvent entraîner des frais supplémentaires pour le débiteur. Il est donc recommandé de régler les créances publiques dans les délais impartis pour éviter des poursuites judiciaires et des conséquences financières importantes.

Le rôle des Huissiers de justice dans les créances publiques

Les Huissiers de justice ont un rôle essentiel dans le recouvrement des créances publiques en France. Leur mission est de garantir le respect de la loi et d’assurer la protection des intérêts des créanciers. Ils interviennent à différentes étapes de la procédure de recouvrement, depuis l’émission du titre exécutoire jusqu’à la saisie des biens du débiteur. Voici les principales étapes de leur mission :

Émission du titre exécutoire

Lorsqu’un créancier public a obtenu un titre exécutoire, l’huissier de justice peut être chargé de procéder au recouvrement forcé de la créance. Pour cela, il doit informer le débiteur de l’existence du titre exécutoire et de la possibilité de régler sa dette avant l’intervention de l’huissier.

A lire également : Comment bien gérer ses créances clients ?

Mise en demeure

Si le débiteur ne régularise pas sa situation dans les délais impartis, l’huissier de justice peut lui adresser une mise en demeure de payer. Cette mise en demeure doit préciser le montant de la créance, les intérêts de retard et les frais de recouvrement.

Saisie des biens

Si la mise en demeure n’aboutit pas, l’huissier de justice peut procéder à la saisie des biens du débiteur. Cette saisie peut concerner des meubles, des véhicules, des comptes bancaires ou des salaires. L’huissier doit respecter certaines règles, comme l’obligation de dresser un inventaire des biens saisis.

Vente des biens

Une fois les biens saisis, l’huissier de justice peut procéder à leur vente aux enchères. Les sommes obtenues lors de la vente sont utilisées pour rembourser les créanciers dans l’ordre de priorité fixé par la loi.

En somme, les Huissiers de justice sont des acteurs clés du recouvrement des créances publiques. Leur mission est de faire respecter la loi et d’assurer la protection des intérêts des créanciers, tout en respectant les droits du débiteur. Leur rôle est donc crucial pour garantir la solvabilité de l’État et des collectivités publiques.

La saisie et la cession des créances publiques

La saisie et la cession des créances publiques sont deux procédures distinctes permettant aux créanciers publics de récupérer les sommes qui leur sont dues. La saisie permet à un créancier public de récupérer les sommes dues par un débiteur en saisissant ses biens. La cession, quant à elle, consiste à vendre la créance à un tiers, généralement une société de recouvrement, qui se charge ensuite de la récupérer auprès du débiteur. Ces deux procédures peuvent être mises en œuvre lorsque les tentatives de recouvrement amiable ont échoué.

A lire également : Gestion fiscale : des conseils pour faciliter le recouvrement des créances

Les procédures devant les tribunaux

Lorsque les procédures de recouvrement amiable ont échoué, les créanciers publics peuvent recourir à des procédures judiciaires pour récupérer leurs créances. Voici les principales procédures devant les tribunaux :

  • L’injonction de payer : cette procédure permet d’obtenir rapidement un titre exécutoire en cas de créance incontestée.
  • La procédure de référé : cette procédure permet d’obtenir une décision rapide en cas d’urgence.
  • La procédure ordinaire : cette procédure est utilisée pour les litiges complexes nécessitant une instruction approfondie.

Dans le cadre de ces procédures, les tribunaux peuvent ordonner des mesures de saisie conservatoire ou de saisie des biens du débiteur pour garantir le paiement de la créance.

Le recouvrement des amendes et des condamnations pécuniaires

Le recouvrement des amendes et des condamnations pécuniaires est une tâche importante pour les créanciers publics. En France, c’est principalement le Trésor Public qui est chargé de cette mission. Les amendes et les condamnations pécuniaires peuvent être recouvrées de manière amiable ou judiciaire. 

En cas d’échec de la procédure amiable, les créanciers publics peuvent recourir aux procédures judiciaires de recouvrement, telles que la saisie des biens ou l’inscription d’hypothèque judiciaire. Il est à noter que le non-paiement d’une amende ou d’une condamnation pécuniaire peut entraîner des sanctions supplémentaires, telles que des intérêts de retard, des majorations et des poursuites pénales.

Les groupements de poursuites extérieures (GPE)

Les groupements de poursuites extérieures (GPE) sont des outils mis en place par l’administration fiscale française pour faciliter le recouvrement des créances publiques. Les GPE sont constitués de plusieurs administrations fiscales et sociales, qui se regroupent pour poursuivre les débiteurs ayant fui à l’étranger. 

A lire également : Bien choisir un logiciel de recouvrement : 5 conseils à suivre

Les GPE disposent de pouvoirs étendus, leur permettant de saisir les biens du débiteur dans un autre pays, voire de le faire arrêter. Les GPE sont particulièrement efficaces dans les cas de fraude fiscale et de travail illégal à l’étranger. Ils ont permis de récupérer des sommes importantes pour les finances publiques françaises.

La mise en oeuvre de la justice par le centre serveur des huissiers de justice

Le centre serveur des huissiers de justice est un outil de modernisation de la profession, qui permet une meilleure coordination et une plus grande efficacité dans la mise en œuvre de la justice. Voici les principales fonctionnalités du centre serveur :

  • La transmission électronique des actes entre les huissiers de justice et les tribunaux.
  • L’archivage électronique des actes, qui facilite la recherche et la consultation des dossiers.
  • La dématérialisation des échanges avec les créanciers publics, qui permet une meilleure traçabilité et une plus grande réactivité dans le recouvrement des créances.
  • L’utilisation d’outils de géolocalisation pour faciliter les déplacements des huissiers de justice sur le terrain.
  • L’interopérabilité avec les autres outils de la justice, tels que le Répertoire Civil et le Répertoire des Entreprises et des Etablissements.

Les procédures simplifiées de recouvrement national des créances publiques

Il existe des procédures simplifiées de recouvrement national des créances publiques, qui permettent aux créanciers publics de récupérer rapidement et facilement les sommes qui leur sont dues. Voici les principales caractéristiques de ces procédures :

  • Le recouvrement par voie de contrainte, qui permet de recouvrer les créances sans passer par une décision de justice préalable.
  • La procédure de paiement direct, qui permet au créancier de se faire payer directement par le débiteur sur les sommes qui lui sont dues (par exemple, sur son salaire ou ses comptes bancaires).
  • La procédure de saisie administrative à tiers détenteur, qui permet de saisir les sommes dues au débiteur par un tiers (par exemple, son employeur ou sa banque).
  • La procédure de saisie immobilière simplifiée, qui permet de saisir rapidement les biens immobiliers du débiteur en vue de leur vente aux enchères.
  • La possibilité pour les créanciers publics de recourir à des sociétés de recouvrement pour les aider dans la récupération des créances.


A lire également : Qu’est-ce qu’un cadre de référence expert comptable ?