Comment se calcule l’IJSS 

Les salariés en arrêt de travail bénéficient d’une compensation financière. Il s’agit de l’IJSS. Elle est versée aux salariés qui remplissent les conditions requises. Le mode de calcul de l’IJSS paraît compliqué pour de nombreuses personnes. Pourtant, ce n’est absolument pas le cas. Il suffit de savoir comment procéder pour réussir ce calcul.

Qu’est-ce que c’est que l’IJSS ? Quelle est son importance ? Quelles conditions faut-il remplir pour prétendre à l’IJSS ? Comment procéder pour bien le calculer ? Nous vous invitons à tout découvrir dans cet article.

L’IJSS : définition et importance


L’Indemnité journalière de sécurité sociale (IJSS) est une somme dont bénéficie le salarié en cas d’arrêt de travail. On parle d’arrêt de travail lorsque le salarié est absent à son bureau pour l’une des raisons suivantes :

  • Maladie professionnelle ;
  • Accident de travail ;
  • Maladie ;
  • Maternité ;
  • Paternité.

L’IJSS est cette indemnisation versée par la caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) afin de dédommager le salarié pendant un arrêt de travail. Toute l’importance de l’IJSS réside dans le fait qu’elle permet au salarié de percevoir une compensation pendant son arrêt de travail. Même si cette compensation s’avère insignifiante comparativement à son salaire normal. Rendez-vous sur le site Culture RH pour en savoir plus.

Comment procéder pour calculer l’IJSS ?

La méthode de calcul de l’IJSS est très simple. Elle varie en fonction du motif de l’arrêt du travail. Pour le cas d’une maladie, on prend en compte les salaires bruts des trois mois précédant l’arrêt de travail. Il faut noter que chacune de ces rémunérations ne doit faire plus de 1,8 fois le montant du SMIC.

Le montant total de ces trois derniers mois est divisé par 91,25 et permet d’avoir le salaire journalier qui sert au calcul de l’IJSS. Le salarié percevra alors 50 % de ce salaire journalier. S’il s’agit d’un accident de travail, c’est le salaire brut précédant l’arrêt de travail qui est pris en compte. Il est divisé par 30,42 et varie en fonction de la durée de l’interruption de travail. Toutefois, il ne peut excéder le salaire journalier net.

A lire également : L’indemnité de licenciement : Condition d’attribution et calcul

Quelles sont les conditions à remplir pour percevoir l’IJSS ?

L’IJSS s’adresse à tous les salariés en arrêt de travail. Mais pour profiter de cette indemnisation, il faut remplir certaines conditions.

Conditions pour percevoir l’IJSS : cas d’un arrêt de travail de moins de six mois

En cas d’un arrêt de travail de moins de 06 mois, le salarié doit avoir travaillé pendant 150 heures au moins au cours des trois mois précédant son arrêt de travail. Lors des six mois précédant son arrêt de travail, le salarié doit avoir perçu une rétribution correspondant au moins à 1015 fois le SMIC horaire. Ce n’est qu’en remplissant ces deux conditions que le salarié peut espérer profiter de l’IJSS.

Quid des conditions pour un arrêt de plus de six mois ?

Dans le cas d’un arrêt de travail d’une durée de plus de six mois, le salarié doit remplir trois conditions. D’abord, il doit être immatriculé pendant au moins 12 mois comme assuré social à la Sécurité sociale.

Ensuite, au cours des douze mois ayant précédé la date de son arrêt de travail, il doit avoir travaillé pendant une durée minimale de 600 heures. Pour finir, il doit avoir bénéficié au cours de cette même période d’une rémunération qui équivaut à 2030 fois au moins le montant du SMIC horaire.