solution et aide aux marches publics

Comment répondre aux marchés publics : 4 étapes à suivre

Répondre aux marchés publics peut s’avérer être un véritable casse-tête pour les entreprises. Qu’elles soient du bâtiment ou tertiaires. De toute évidence, certaines entreprises sortent du lot et utilisent les marchés publics comme un levier de croissance extrêmement fort. 

Afin d’améliorer votre taux d’attribution ou simplement de vous lancer en marchés publics, voici une aide aux marchés publics en 4 étapes.

Création de votre dossier de candidature administratif

La création de votre candidature est une étape relativement simple mais revêt un aspect légal important. En effet, ce dossier administratif, s’il n’est pas réalisé en bonne et due forme peut compromettre la validité de votre réponse. Voici les documents à joindre et à compléter pour assurer un dossier qualitatif :

  • DC1, DC2
  • Kbis
  • Attestation de régularité fiscale
  • Attestation de régularité sociale
  • Attestation de congés payés
  • Attestation d’assurance
  • Attestation sur l’honneur

En ce qui concerne le DC1 et le DC2, il s’agit de documents à compléter par vous même. Il s’agit de simples formulaires à collecter sur internet. Ils sont essentiels pour garantir la conformité de votre candidature.

En revanche, les diverses attestations citées ci-dessus sont à collecter auprès de votre assureur. Concernant les autres attestations il est possible de les récupérer sur internet. 

Présenter votre entreprise et ses capacités à répondre à l’appel d’offres

Second point important dans votre candidature : la présentation de votre entreprise et ses références. Pour être efficace, cette présentation doit mettre en valeur votre société et sa capacité à répondre aux marchés. 

Concrètement lorsque vous répondez à un marché public, 5 pages où vous présenter brièvement votre structure en mettant en valeur votre chiffre d’affaires sur les 3 dernières années, vos qualifications et vos spécificités. 

Cette présentation s’accompagne également de 5 références de chantier que vous avez effectuées ces 5 dernières années. Il est très pertinent pour les entreprises de choisir des chantiers similaires aux lots ciblés. Celles-ci doivent corréler également en termes de prix, de taille avec le marché ciblé. 

A lire également : L’importance de la veille pour les appels d’offre de marchés publics

Enfin, évitez les tableaux excels et optez pour une présentation plus visuelle de vos chantiers précédents.

Rédiger un mémoire technique sur-mesure

Document crucial dans pour répondre aux marchés publics, le mémoire technique ou note méthodologique doit retranscrire la manière dont vous allez intervenir sur le chantier. C’est également la présentation et l’utilisation des différents moyens sollicités pour intervenir sur le chantier. 

Afin de rédiger votre mémoire technique, il est pertinent de commencer par la présentation des moyens humains et matériels de votre société que vous allez assigner à la réalisation du chantier. 

C’est également important de mettre en valeur différents aspects tels que le traitement des déchets, le stockage et le positionnement de votre base de vie, bref tout ce qui est susceptible de toucher de près ou de loin l’organisation du chantier. 

Enfin, l’une des pièces maîtresses du mémoire technique est le mode opératoire utilisé pour chaque tâche à réaliser sur le chantier.

Dans la réponse aux marchés publics, le mémoire technique représente entre 40 et 60% de la note finale. Il est donc essentiel de le soigner. 

Compléter votre offre de prix

Dernière étape dans le processus de réponse aux marchés publics, l’offre de prix. Celle-ci est également importante puisqu’elle peut représenter jusqu’à 80% d’une note, notamment dans les marchés publics de fourniture. 

En ce qui concerne les travaux et les services qualifiés, il est obligatoire d’utiliser la DPGF ou encore le BPU fournis par l’acheteur. La raison étant que celle-ci est spécifiquement conçue par l’acheteur et répond à tous ses besoins. 

Dernier conseil concernant le document de prix, qu’il s’agisse d’une dpgf ou d’un bpu est de toujours compléter l’intégralité des montants demandés même si ceux-ci sont égaux à 0.

Comment mieux répondre aux marchés publics ?

Afin de maximiser le potentiel de réponse de vos offres en marché public, il existe des solutions. Entre-autres, la formation de votre personnel peut constituer un levier important pour améliorer votre taux d’attribution en marchés publics. 

A lire également : Quelle est la norme incendie sur le matériel dans les lieux publics ?

Enfin, il est possible d’externaliser et/ou de se faire accompagner sur la réponse aux appels d’offres publics. Cela passe par des entreprises spécialisées en marchés publics.

Le compromis peut être l’audit de votre réponse aux marchés publics par un professionnel du secteur. Autrement dit, soumettre votre candidature avant son dépôt à des experts, pouvant analyser votre dossier et vous formuler des recommandations pour maximiser le potentiel de votre réponse.