Quelle formation pour travailler dans une tôlerie industrielle ?

Mecano-soudure

La tâche principale d’un tôlier consiste à attacher des joints avec du ciment, des soudures, des boulons, des rivets, du calfeutrage, afin de rassembler des composants dans un produit. L’importance de ce métier n’est plus à démontrer au regard des équipements qui doivent être assemblés, réparés et surtout très bien conservés. Ce travail pourrait entraîner des risques pour la sécurité si le travail n’était pas effectué correctement. Par exemple, si un travailleur ne parvient pas à assembler correctement un pont, cela entraînerait des accidents de véhicule ou une noyade.
C’est exactement la raison pour laquelle le métier de tôlier industriel demande une formation précise.

La formation pour devenir tôlier

Pour travailler dans une tôlerie industrielle, il est indispensable d’avoir un CAP ou un bac professionnel. Les spécialités concernent les domaines de la réalisation industrielle en chaudronnerie ou soudage, en composites et plastiques chaudronnés. Vous avez également les domaines de la chaudronnerie aéronautique et spatiales, de la tuyauterie, de la conception des produits industriels et bien plus.

Le Baccalauréat professionnel porte généralement sur les options de technicien outilleur, ouvrages du bâtiment, technicien en chaudronnerie industrielle ou technicien d’usinage.

Parmi les diplômes associés, il y a le BTS fonderie, conception et réalisation en chaudronnerie industrielle, conception des processus de réalisation de produits, architectures en métal et conception de produits industriels.

Le CAP option soudage

Grâce à cette formation, il est possible d’acquérir les compétences pour réaliser des travaux de soudure mécanique. L’apprenant sera aussi en mesure d’effectuer des traçages à partir de l’outil information et des travaux de fabrication comme la découpe. Les techniques qui y sont enseignées sont celles du montage et de l’assemblage de divers métaux et alliages en fonction du schéma de l’appareil à fabriquer. La formation peut se faire en apprentissage ou à temps plein en 2 ans.

Le CAP Composites, plastiques chaudronnés

Grâce à ce CAP, il est possible de maîtriser les procédés de chaudronnerie des plastiques. A la fin de la formation, l’apprenant sera en mesure d’utiliser les procédés manuels pour la réalisation des pièces plastiques ainsi que les procédés semi-automatisés.

Bac Pro Technicien en chaudronnerie industrielle

Cette formation fait de l’apprenant un spécialiste de la conception d’ensembles chaudronnés, de tôlerie, de structures métalliques et de tuyauterie industrielle. Au terme de sa formation, il peut travailler en atelier, mais également dans les chantiers pour des travaux d’installation, d’entretien ou de rénovation.

Les compétences de base pour travailler dans une tôlerie industrielle

Pour travailler dans le domaine de la tôlerie industrielle, il faut suivre des formations qui vont vous donner les capacités de définir les opérations de conception des ensembles chaudronnés et de préparer les matériaux à utiliser. Vous devrez également être capable d’effectuer le traçage des développés, de couper et redimensionner les éléments, de faire le marquage et le positionnement des plaques, tubes et de les assembler, de réaliser les finitions et le contrôle, de fournir des informations sur les normes qualité et de maîtriser les règles de sécurité.

Les compétences spécifiques du tôlier industriel

A l’issue de sa formation, le tôlier industriel sera en mesure d’effectuer des opérations de cisaillage, de découpage laser, de poinçonnage, de cintrage, de pliage, d’oxycoupage pour ne citer que ceux-là. Il sera aussi capable de réaliser différents types de soudages parmi lesquels le soudage avec électrodes enrobées, le soudage sous flux en poudre, le soudage avec fil fourré sans gaz entre autres.

En conclusion

Il existe plusieurs formations disponibles pour ceux qui souhaitent travailler dans le secteur de la tôlerie industrielle, du niveau CAP au niveau licence en passant par le Bac Pro. Elles permettent de connaitre les règles de sécurité en vigueur dans ce domaine et surtout de savoir manier les outils de travail indispensables à la réalisation des travaux industriels.