Comment créer une entreprise en Israël

Comment créer une entreprise en israël

Bordant la mer Méditerranée, Israël est un pays du Moyen-Orient. Il est réputé pour ses sites sacrés dont le sanctuaire du dôme du Rocher, le mont du Temple et le Mur des Lamentations entre autres. Tel Aviv, son centre financier, est apprécié pour son architecture Bauhaus et ses plages. De ce fait, le pays attire des nombreux investisseurs souhaitant y créer des entreprises. Pour les aider dans ce sens, nous allons dans cet article montrer la démarche à suivre pour créer une entreprise en Israël.

Définir le statut de son entreprise

Il existe 3 formes d’entreprises en Israël. Lors de la création de votre entreprise, vous pourrez choisir le statut de SARL ou « Hevra Baam ». C’est un type d’entreprise dans laquelle la responsabilité des associés est proportionnelle au montant de leurs apports. La création d’une telle entreprise tient à deux étapes à savoir les inscriptions juridique et fiscale. Elle présente plusieurs avantages. Si vous faites appel à ce cabinet pour la création de votre entreprise en Israël, il vous proposera également le statut d’entreprise individuelle ou « Ossek Mourshe ». Comme son nom l’indique, cette forme d’entreprise appartient à une personne physique. Pour la créer, il suffit de procéder à l’inscription fiscale. Enfin, on a le statut d’auto-entrepreneur ou « Ossek Patour ». Ce statut revêt aussi plusieurs avantages notamment la rapidité d’exécution.

Suivre la procédure de création d’entreprise

Simple et peu coûteuse, elle consiste à envoyer le dossier indispensable pour la création de l’entreprise au Registre du Commerce et des Sociétés. Ledit dossier comprend entre autres la déclaration du premier directeur et celle des premiers actionnaires justifiant de leur aptitude à remplir ces rôles. D’où l’importance d’une formation dans ces domaines. Il y aura aussi une demande d’inscription adressée à l’attention du Registre du commerce, les statuts de la société, le récépissé du paiement des frais d’inscriptions et les photocopies des pièces d’identité des différents actionnaires.